J+159-162 / Pas vraiment la paix à La Paz

De retour à la Paz après 4 heures de route dans le brouillard andin. Nous nous installons dans la cité pour quelques jours avant de rejoindre Isla del Sol sur le lac Titicaca où nous devrons retrouver notre pote Ivan. La Paz est à 3 600 mètres d´altitude, il fait froid et humide et après Coroico il nous faut un petit temps pour nous réacclimater. Nous profitons de ces journées pour visiter quelques musées, dont un magnifique sur l´art précolombien où nous admirons de superbes coiffes de plumes, des céramiques plusieurs fois centenaires, des tissus portés il y a de cela plusieurs générations ; le tout abrité dans un musée à l´architecture coloniale. Nos déambulations nous mènent dans différents endroits, marchés aux légumes, aux tissus et même le plus incroyable un marché aux sorcières, on l´on peut trouver de tout, amulettes porte bonheur, différentes herbes médicinales, dont la coca mais aussi des fœtus de lamas, des couteaux rituels et autres biblos plus ou moins catholiques. Nous passons par la gare centrale abandonnée depuis bien longtemps, puis redescendons dans le centre où se trouve un immense parc encore en travaux qui domine toute la ville, d´où on peut admirer le pont des Amériques qui rejoint les deux versants de La Paz. Nous repassons ensuite dans le quartier des affaires, d´où nous remontons tranquillement vers la place San-Francisco. La nuit tombe, les lumières de la ville s´allument. Nous trouvons un cinéma, ca fait si longtemps que nous nous ne sommes pas installés dans une salle obscure dans des fauteuils moelleux. Malgré le film à l´affiche dont je tairais le nom, nous prenons deux places qui à elles deux représentent un tiers de notre budget journalier, nous serons dix dans une salle qui peut en contenir facilement 400. Nous sortons naturellement déçus du film, mais heureux d´avoir squatté une salle de cinéma pendant deux heures. Nous nous demandons comment les boliviens peuvent s´offrir ce plaisir à 25 bolivianos la place vu leur salaire moyen qui avoisine les 400 bolivianos (moins de 40 euros). Nous voyons beaucoup de gens mendier où subsister grâce à de petits boulots (cireurs de chaussures, vendeurs de journaux où de babioles …) et surtout des personnes âgées qui n´ont visiblement pas de quoi subvenir à leur besoins après une vie entière de labeur. Encore une journée à errer dans la ville, passage Plaça des Armas où nous sentons une présence policière qui trahit le climat de tension dans lequel se trouve la Bolivie actuellement. Evo Morales premier président d´origine indienne et socialiste de surcroit, un peu avant les fêtes de fin d´années a fait passer de force, selon certain, une nouvelle constitution. Cela a provoqué une vague de mécontentements immédiate. Grèves, mouvements indépendantistes de la part de certaines régions. Dans la ville de Cochabamba il y a eu trois policiers lynchés, énormément de blessés chez les manifestants. Il y a eu une accalmie avec les fêtes, mais petits à petits les mouvements de protestations reprennent, il est temps pour nous de prendre la direction du Pérou, où la vie politique a l´air moins agitée.

Laetitia et Stan

Publicités

3 réflexions au sujet de « J+159-162 / Pas vraiment la paix à La Paz »

  1. delphine et fred

    Salut les voyageurs!C’est fred et delphine.Nous nous sommes rencontres a Potosi il y a un petit moment deja… Nous avons lu avec delectation une bonne partie de votre blog et nous avons bien revé… Contents que vous ayez pu trouver des infos sur le cafe et vous reposer un peu a Coroico. Et le Perou, ça vous a plu?De notre coté, nous sommes dans le Nord de l’Argentine, a Salta. Pas si loin de la Bolivie, mais apres avoir ete jusqu’en Terre de feu, en passant par le Chili. C’etait super beau… Nous vous laissons comme prevu nos coordonnees: http://www.frededede.travelblog.fr ; delphinepeyre@hotmail.fr; fredericazal@hotmail.fr. Nous serons vraiment ravis de prendre ce pot a Paname quand vous serez rentres (nous, on y sera dans 2 semaines…). A bientot, profitez bien!!

    J'aime

    Répondre
  2. Anonyme

    De passage sur votre blog, et pas déçu. De toute façon on ne peut pas tout faire en un an, hein? Alors même pas jaloux. Même si votre périple est plutôt tentant. Je reconnais que c’est pas mal mais bon… est ce qu’une partie de pétanque le long du Quai de Loire ça ne vaut pas toutes les crevaisons de voiture du monde? Hein?Et sinon combien de temps vous passez sur votre blog, parce que là…vous écrivez la nuit au lieu de dormir?Nous on revient de Bretagne et on a mangé les crevettes grises que nous sommes allés pêcher. Elles sont comment vos crevettes? Bleues? On a aussi profité de quelques jours pour aller manger des « pasteis de nata » à Lisbonne, ça vaut largement les pâtisseries péruviennes dans les environs de Lima, sans compter que la Sagres vos toutes les bières d’Amérique du Sud et qu’un pisco sour, c’est vrai que c’est pas dégueu, mais pas moins qu’un bon porto de 10 ans d’age.J’arrête là j’voudrais pas que vous pensiez qu’on est jaloux.Evidemment que non! Ah l’Europe et toutes ses merveilles. Qu’elle cul on a. Nous on en fait des jaloux.cyril (et maud)NB: et pour vous rejoindre comment on fait?

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s